aventures — 4 juin 2023

Dolce vita à la maison d'hôte Le Détour

La semaine dernière, avec Samantha, on a pris quelques jours pour ne rien faire. Fraichement mariés, et en attente de notre premier enfant, on s’est dit que le timing était plutôt bon pour aller se détendre. En 10 ans ensemble, on a réalisé que ça ne nous est jamais arrivé. Lorsqu’on part l’été, c’est toujours pour voir nos familles. Lorsqu’on part en voyage, c’est toujours pour visiter. Chaque séjour a un but. Et même si on les adore, et si ce sont ceux qui nous animent, cette fois on a eu envie de nous évader dans un bel endroit qui nous permettrait de prendre le temps de prendre notre temps. Ne rien avoir à faire de nos journées était un programme qui nous tentait bien, pour une fois. Moi qui cherche toujours à m’occuper, à toujours avoir un projet en cours, ça allait être une vraie parenthèse que j’espérais savourer.

Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour

On a taillé la route vers la Touraine, sans savoir à quoi nous attendre. On a traversé de belles routes de campagne comme on les aime avant d’arriver chez Pauline et Paul qui tiennent la maison d’hôtes « Le Détour ». À peine garés, Pauline arrive avec sa cariole pour rapporter nos bagages et nous mener à travers le petit sentier entouré de verdure. On respire déjà cet air doux qui va nous accompagner ces prochains jours. On s’approprie cet environnement au gré de nos pas sur les graviers et du vent qui fait danser les herbes hautes sous cette lumière rasante.

Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour

Samantha avait suivi tout le projet de rénovation sur Instagram, pour ma part, je ne savais rien, j’y allais sans rien en attendre et sans but précis. À notre arrivée, on fait face à une vieille ferme rénovée avec goût. Une grange attenante à la maison de Pauline et Paul. Ayant grandi à la campagne, je retrouve les codes de cette vie passée, tout en étant subjugué d’abord par l’immense hauteur sous plafond, ce sentiment de grand espace et une sensation de respirer grâce aux immenses fenêtres qui donnent l’impression de vivre dedans dehors. Où que l’on tourne la tête, on aperçoit la verdure. Un noyer ici. Le pré avec les grandes herbes par là. Le rosier en trémie juste à droite. Le tilleul qui trône juste là. La campagne est omniprésente, et je sens qu’on va y-être bien. Très bien même. Le lieu est accueillant et chaleureux, on se sent instantanément chez nous. Nos hôtes renforcent bien sûr cette sensation de bienvenue avec leurs larges sourires et très vite les langues se délient. On s’installe, on profite de la sublime lumière qui vient baigner le grand salon. Un salon qui invite à ouvrir un livre, s’étaler dans le canapé tout en gardant un oeil sur le paysage. Très vite, on se retrouvera avec Pauline et Paul tant le courant passe bien. Ça se finira en apéro jusqu’au bout du bout de la soirée éclairé par un trois quart de lune immaculé, sur la terrasse du spa de campagne à parler voyage, déco et rénovation. On discute de tout, de rien, on échange, on partage, avec comme passion communes les belles aventures et la passion pour les jolies choses. On se couche avec Samantha et on se sent bien. Là où on devait être. Tout simplement.

Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour

Une nuit de repos dans notre cocon douillet, lovés dans des draps qu’on aurait bien rapporté chez nous, on se lève avec les rayons du soleil qui viennent taper aux carreaux de la chambre. On prolonge la grasse matinée en ouvrant la porte qui donne sur notre petite terrasse face au grand noyer pour laisser la légère brise s’engouffrer. Un réveil bercé par les petits bruits d’oiseaux mêlé au son du vent qui fait valser les grandes herbes et les branches des noyers. On rejoint Pauline sur la terrasse qui nous a préparé un petit déjeuner à base de produit de la région, qu’avec des petites attentions faites main par Pauline. Chaque matin un petit déjeuner différent qui vient comme une surprise et un vrai moment de retrouvaille. D’abord entre nous, à déguster ses babkas, financiers, pancakes, focaccia sucrées, coulant au chocolat et autres gateaux aux épices. On s’en délecte tout en laissant divaguer notre regard sur cet horizon d’herbes dansantes, réchauffés par les rayons du soleil qui s’élèvent au dessus de la plaine qui nous fait face.

Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour

Et puis les retrouvailles aussi avec Pauline et Paul, au détour d’une pause, en se croisant devant leur jardin ou au coin de la porte. On s’échange quelques mots, qui très vite partent en pause thé ou soirée pétanque, à poursuivre sur l’élan de la veille. Nous étions venus là pour nous retrouver, profiter, et ne rien faire. C’est exactement ce qu’on a fait. Faire une sieste au creux du canapé, se cuisiner de bons petits plats sur la plancha, se rafraichir en journée ou se réchauffer en soirée dans le spa de campagne de la terrasse attenante, feuilleter un livre, puis deux, puis trois et commencer à tailler une branche de noyer grâce aux outils chaleureusement prêtés. Les journées passent doucement et rapidement à la fois. On ne fait rien, mais on ne s’ennuie pas. Jamais. Un vrai sentiment de repos nous envahit au troisième jour, qui nous fera même étendre notre séjour de 24 heures supplémentaires, comme pour étirer encore et encore cette parenthèse. On avait envie de rab, et surtout pas très envie de les quitter. Nous sommes venus nous retrouver nous, nous y aurons trouvé beaucoup plus. La quiétude et la douceur des belles journées d’été mêlées à la puissance d’une vraie belle rencontre. Un coup de coeur aussi grand pour le lieu que pour ses propriétaires et déjà l’envie esquissée d’y retourner en hiver. On s’imagine déjà bouquiner au coin du feu, tester le spa quand les températures seront fraiches et prolonger ses belles soirées à quatre autour d’une raclette.

Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour
Maison Le Détour

Une parenthèse dans cette maison, où la vie est bercée par l’insouciance du temps qui passe, coupés des nouvelles et de tout ce qui pourrait nous polluer ce moment. J’ai laissé ma montre dans la chambre pendant tout le séjour, mon iPhone coupé de toutes les notifications. Une retraite à la campagne. Une déconnexion pour mieux se reconnecter à nous même, à la nature et aux choses simples. Rien que nous, cette belle maison à déambuler entre dedans et dehors, et puis Eux.

La dolce vita.

Envie d’échanger sur le sujet ? Rejoins-moi sur Twitter, Bluesky & Instagram.

Abonnez-vous à ma newsletter « Slow is beautiful »


Une invitation à prendre le temps de prendre le temps où l'on place le confort avant la performance. En gros, moins de STRAVA, plus de pauses chocolat. En savoir plus →